français nederlands
accueil

Le petit patrimoine de Harnoncourt

21. Fontaine Saint Roch
La légende raconte que St Roch, passant à Harnoncourt en temps d’épidémie, fut atteint de la peste. Il se lava dans l’eau de la fontaine, fut guéri et communiqua une vertu miraculeuse à l’eau de la source. Cette croyance populaire est d’autant plus forte que Harnoncourt a toujours été épargnée par la peste, y compris celle de 1636, qui décima pourtant la région.
La fête de Saint Roch se célébrait le soir du 15 août dans le local de la fontaine publique.
Le premier lavoir fut démoli en 1911, le second au début des années 60. Aujourd’hui, la statue de Saint Roch trône sur la nouvelle fontaine, œuvre du sculpteur Fernand Tomasi et construite sur le lieu même de l’ancien lavoir en 1976. Sur le fronton de la vasque, une scène stylisée représente les gens d’Harnoncourt portant de l’eau potable à ceux de Saint-Mard en temps d’épidémie.

22. Vieille école
En 1828, cette école est construite par Louis Hubert de la Fontaine comte d’Harnoncourt (millésime C d H ). En 1866, 20 garçons et 20 filles fréquentent l’école. Celle-ci sera ensuite successivement mairie d’Harnoncourt jusqu’au 1-1-1977, date de la fusion des communes, puis mairie de Rouvroy, la commune fusionnée jusqu’en 1988. Elle abrite aujourd’hui la bibliothèque ludothèque communale.

23. Ancienne école communale
En 1877, le conseil communal décide la construction d’une école communale plus spacieuse. La construction est terminée en 1881.
Pourquoi un clocheton ? Comme l’église de Rouvroy était loin d’Harnoncourt, c’est le clocheton de l’école qui “ prenait le relais ” pour appeler les fidèles à la messe et parfois les pompiers en cas d’incendie.

24. Croix du Paquis
Croix dont l’origine remonte à l’affranchissement de Harnoncourt à la loi de Beaumont le 1er octobre 1369
Cet affranchissement fut doté de pâturages banaux (pâquis) qui étaient limités par le Mersan, les champs Prieur, le Ton, le chemin romain de Mageroux et les terres seigneuriales au nord.
Cette croix est donc à classer dans les “ Croix de liberté ” ou “ Croix de Beaumont ”, érigées pour commémorer l’octroi par le seigneur du lieu de franchises et droits aux habitants.

25. Croix Saussus
Croix en fer forgé avec un Christ peint en blanc. Anciennement, le long du Ton, se trouvaient des cultures de saules (des saus) pour l’osier. Une autre origine possible du nom : en 1774, Henri Sauci, bourgeois de Saint-Mard, exploite les cultures de saules le long du Ton aux environs de cette croix. Par la suite, le nom Sauci évoluerait en Saussus. Aux environs de cette croix passait un chemin qui menait au moulin de Radru. Ce chemin a aujourd’hui disparu. Il fut supprimé par le maire Philippe Herman pendant la Révolution française.

Ces descriptifs sont visibles devant chacun des monuments du village.

Réalisé par ALYSSE.INFO / Mises à jour par le S.I. Le Méridional
520556 visites sur cette page / Dernière modification le 28/08/2018 à 14h44